Corinne Dreyfuss

Corinne Dreyfuss avait tout juste 4 ans en mai 68 et déjà, elle peignait de grandes fresques colorées inspirée par la confiture aux fraises des bois de sa mère, s’ouvrant ainsi à de nouvelles et révolutionnaires découvertes dans l’art de peindre. Plus tard, après des études aux Beaux-Arts, elle abandonne la fraise des bois pour des matières plus classiques, sans lâcher pour autant pinceaux et crayons, travaillant et exposant en son Alsace natale. C’est après quelques révolutions autour du monde, qu’elle se lance dans l’illustration puis l’écriture d’albums de littérature jeunesse. Dans le même temps, elle grappille d’Asie en Afrique la matière de ses créations de motifs textiles, qu’elle poursuit désormais depuis Marseille, du côté du Vieux Port. Elle anime aussi des ateliers artistiques en milieu scolaire, collectionne tout et n’importe quoi, se passionne pour la botanique, crée des jardins imaginaires en papier sous globes, s’imagine devenir entomologiste, glane sur son chemin des végétaux qu’elle assemble et épingle comme des insectes dans des cadres. Elle rêve d’écrire des chansons d’amour et de passer sa vie à regarder pousser les fleurs et à écouter voler les mouches aux côtés de ceux qu’elle aime.