Pourquoi écrire pour la jeunesse ?

« Chanter c’est lancer de balles

Derrière une vitre

Pour pas qu’une petite nous quitte

Ou pour que la vie passe plus vite »*

Il faudrait donc des raisons, bonnes ou mauvaises, mais des raisons, tout de même ! Des raisons, raisonnées, raisonnables. Ou de la raison au moins ! Il faudrait décider, préméditer, vouloir… Écrire la littérature de jeunesse.

Je n’ai pas de raisons, ou je ne les sais pas. Je n’aime pas décider. Seules les rencontres me permettent de m’élancer.

Je ne suis pas auteure de littérature de jeunesse. Je suis jongleuse, depuis toujours. Dans le vrai cirque de la vie, Je lance des balles « … pour que quelqu’un les attrape. »* Peu m’importe que ceux qui les attrapent soient de jeunesse, de vieillesse, ou de… D’ailleurs qu’est ce que je sais d’eux ? Ils sont… Jongleurs comme moi.

Alors, je m’élance, je me lance et je me balance, Je marche, fière et tête en l’air, mes yeux rivés à des balles lancées (trop ?) haut dans le ciel !

« Des ballons d’héliums

Pour faire monter les hommes

Au-d’ssus

D’la pluie dans le solarium »*

* Chanter c’est lancer des balles, Paroles et musiques : Alain Souchon 1993 © BMG Music

Please follow and like us: